Bienvenue sur le site de la Commune de Dahlenheim
Contact | Plan du site | Intranet

Présentation & Histoire

Le soleil, dit-on, se lève à Dahlenheim et reste accroché dans son ciel jusqu’à la tombée de la nuit.

Situé à une vingtaine de kilomètres de STRASBOURG, notre souriant village se blottit contre le Scharrachberg dont une des rues sillonne fièrement son versant Est.

Dernier village à la limite du canton de WASSELONNE, Dahlenheim demeure à l’écart des grands axes de circulation ; ses habitants n’en mènent pas moins une vie laborieuse. L’activité principale du village reste le travail de la terre et en particulier, la viticulture. Le lieu-dit « Engelberg » produit un excellent grand cru qui fait l’orgueil de nos spécialistes vignerons. Ce lieu-dit se trouve au cœur du sentier viticole.

L’église, admirable édifice situé en plein cœur du village, est dotée d’un autel des 14 auxiliaires, dont Saint Blaise, patron de la paroisse. Plusieurs pièces exceptionnelles par la finesse de leur sculpture et leur rareté, telle la statue de la Vierge à l’Enfant du 16ème siècle, ont retenu l’attention du Conservateur des Antiquités et Objets d’Art et ont fait l’objet d’un classement au titre des Monuments Historiques. En face de l’église, une ancienne fontaine qui date de 1563, déjà classée Monument Historique, a été mise en valeur par l’aménagement et l’illumination de la Place de l’Eglise qui donnent à ce carrefour central un cachet tout à fait remarquable.

Dahlenheim, c’est le charme du village d’Alsace, et il vaut bien tous les détours.

Signé, Jean BECHTOLD, Maire de DAHLENHEIM de 1983 à 2001

 

Quelques repères historiques

 

Protégée des vents violents et des pluies torrentielles par la colline du Scharrachberg, le village de Dahlenheim bénéficie également d’un ensoleillement tout à fait remarquable grâce à son orientation géographique Nord-Sud et Est.

Dès les périodes les plus reculées de l’histoire, Dahlenheim fut sans cesse jalousée pour ses vins de très grande qualité : au 14ème siècle par exemple, les monastères voisins les plus célèbres s’approvisionnaient au village pour répondre à leurs importants besoins en vin pour leurs cérémonies religieuses, mais aussi pour l’usage du quotidien. Plusieurs familles de la grande noblesse se sont succédé pour se réserver le droit de disposer des récoltes viticoles de Dahlenheim.

Aujourd’hui, la commune recense un peu plus de 815 habitants. En régression continuelle pendant 150 ans, la population est depuis une dizaine d’année en régulière progression grâce à la réalisation des trois lotissements, l’un au pied du Scharrach, l’autre vers la sortie nord et le dernier à la sortie Est. Plusieurs corps de ferme ont été rachetés et restaurés récemment par quelques jeunes couples et le presbytère a fait l’objet d’une réhabilitation et permet actuellement le logement de 4 foyers.

Depuis 1993, la Commune de Dahlenheim adhère au Syndicat d’Ecole Intercommunale du Scharrach, à la Communauté de Communes de la Porte du Vignoble et par convention, à la Communauté de Communes Les Châteaux pour les options « câblage et assainissement et eaux pluviales».

Bien que demeurant à l’écart des grandes artères de circulation, ses habitants n’en mènent pas moins, une vie très laborieuse. Cette activité est essentiellement viticole, vers laquelles se sont tournés nos jeunes exploitants et exploitantes.

Le ban de Dahlenheim  couvre une surface de 534 ha. Une partie du banc est assez accidentée avec de fortes pentes, où réussit et mûrit un très bon vin d’alsace. Exporté et vendu à l’étranger, il témoigne de leur savoir faire qui est tout à la gloire de ces spécialistes du vin. Dahlenheim se situe à la porte d’entrée de la route du vin. Notre vignoble, comme celui des communes voisines mérite d’être encore plus connu et apprécié. Une deuxième partie du ban est plane et horizontale, légèrement vallonnée, avec une terre riche et fertile vers l’Est, où réussissent toutes les cultures agricoles.

Attestés par un sceau de 1576, les armoieries de Dahlenheim portent une patte d’oie blanche sur fond rouge.

Les statues des Saints Auxiliaires sont entièrement sculptées en bois, elles font la fièrté d’un des rares autels de ce genre en Alsace. On en a répertorié trois dans notre province.

L’église St Blaise est entourée d’un mur d’enclos, abritant l’ancien cimetière. En 1870, l’actuel cimetière trouva sa place, à la sortie Est du village après bien des déboires avec les propriétaires des terres. Sur le côté Nord de l’église, est accolée la grotte de Lourdes, en partie à la sacristie et en partie au mur de l’église.

Construite en 1937, cette édifiante réalisation a pu se faire grâce à une habitante de Dahlenheim, gouvernante en Amérique à l’époque qui en a fait don à la paroisse.

Le presbytère actuel fut construit en 1738. La maison appartenait à une famille noble, qui l’a vendu à la commune en 1805 qui décida de son acquisition pour loger le curé  de l’époque Baegert Jean-Philippe originaire d’Obernai. Cette grande demeure témoigne de la noblesse de cette famille.

Il paraît que la maison Engel-Seyfried, importante bâtisse était à l’origine un presbytère, et plus tard abritait le commissaire des impôts  « Zehnthof ». La dîme a été récoltée dans cette cour de ferme.

Devant le presbytère se trouvait la « Dorfschwemm ». Pour élargir la route on combla la « Schwemm » en 1967/1968.

Le village possèdait aussi un lavoir, à la sortie Nord du village. La rue porte toujours son nom. En 1954, les édiles communaux décidèrent de capter sa source, qui provenait du Scharrachberg et de combler de terre, l’emplacement du lavoir. La commune vendit le terrain à Mr Eugène Forner en 1956.